Le paradoxe du dragon-cochon

Publié: 4 novembre 2012 dans Spectacle

Le paradoxe du dragon-cochon, par Gaspard Verdure

via Le paradoxe du dragon-cochon.

A la base c’est une demande de la ligue de l’enseignement 22 (anciennement la FOL) de faire une présentation de collectage sur le travail dans le cadre de la manifestation « Littérature de l’engagement » sur le thème « Regardez-moi ce travail… ».

Il est toujours un peu difficile de parler de ses spectacles, mais le texte ci-dessous donne un peu le ton.

Pour l’instant est travaillé une forme courte d’1/2 heure qui sera donc présentée à la cité des métiers à Ploufragan les vendredis 19 octobre 2012 à 18h30 et samedi 20 octobre 2012 à 12h30.

Après une petite résidence de deux jours à la Station Vastemonde avec le regard extérieur du camarade Ali Khélil, j’envisage déjà une suite plus longue, donc affaire à suivre…

Voici donc le texte qui est intégré dans le spectacle et qui peut donner le ton :

« Le travail est un serpent qui se mord la queue

Le pêcheur André pêche un beau bar pour fournir la poissonnière Suzanne qui vend le poisson au bûcheron Martial qui en le mangeant se charge en omégas-3 pour tenir debout et couper le bois qui servira à l’opérateur de moulurière Olivier à confectionner les plus belles planches qui revêtiront le sol du bureau de la secrétaire Sylvie de la société Hertz dont une des camionnette servira le 6 novembre prochain à Stéphane pour livrer le charmant mais encombrant miroir sur pied que Carole la couturière a repéré sur le site leboncoin.fr pour s’en servir sur le défilé de mode organisé dans le bar de Patrice qui vendra du coup plus de Zoo-Râ que d’ordinaire, la bière brassée par Jérôme et Slash dans des cuves fabriquées entre autre par Günter qui a bien besoin de ce salaire pour payer l’agence immobilière qui l’aide plus ou moins à chercher un appartement dont les ouvriers finissent la peinture  du salon achetée en gros chez Leroy Merlin et stockée en rayon par Djamel dont Nadine, la femme qu’il vient de rencontrer à la piscine municipale est tout simplement la fille d’André, le pêcheur qui a pêché un beau bar pour fournir la poissonnière Suzanne qui vend le poisson au bûcheron Martial qui en le mangeant se charge en omégas-3 pour tenir debout et couper le bois qui servira à l’opérateur de moulurière Olivier à confectionner les plus belles planches qui revêtiront le sol du bureau de la secrétaire Sylvie de la société Hertz dont une des camionnette servira le 6 novembre prochain à Stéphane pour livrer le charmant mais encombrant miroir sur pied que Carole la couturière a repéré sur le site leboncoin.fr pour s’en servir sur le défilé de mode organisé dans le bar de Patrice qui vendra du coup plus de Zoo-Râ que d’ordinaire, la bière brassée par Jérôme et Slash dans des cuves fabriquées en Allemagne entre autre par Günter qui a bien besoin de ce salaire pour payer l’agence immobilière qui l’aide plus ou moins à chercher un appartement dont les ouvriers finissent la peinture  du salon achetée en gros chez Leroy Merlin et stockée en rayon par Djamel dont Nadine, la femme qu’il vient de rencontrer à la piscine municipale est tout simplement la fille d’André, le pêcheur qui pêche un beau bar et moi j’allume un cierge pour que le fabricant de cierge s’y retrouve et que André, Suzanne, Martial, Olivier, Sylvie, Stéphane, Carole, Patrice, Jérôme , Slash, Günter, Djamel et Nadine ne pointent pas au chômage, sauf si ça leur fait plaisir…

Gaspard Verdure

8/10/2012″

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s