Articles Tagués ‘travail’

Invités à participer à l’atelier animé par Christine Rannou, petits et grands ont réalisé en volume le personnage en lien avec le métier de leurs rêves…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Christine Rannou, plasticienne est salariée de la Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor. Elle a notamment réalisé le visuel des supports de communication de cette 5ème édition des Littératures de l’engagement « Regardez-moi ce travail! ».


Publicités

Monsieur Jean-Louis Laville étant contraint d’annuler son déplacement, nous sommes au regret d’annuler la conférence programmée le samedi 20 octobre à 17 heures, à l’espace Sciences et Métiers.

A  l’Espace Sciences et métiers de Ploufragan : AMPHI ISPAÏA

  • 17h30 : Projection d’extraits d’épisodes de la série Les vivants et les morts, en présence de Gérard Mordillat, romancier et cinéaste. L’histoire se passe à Raussel, une petite ville comme tant d’autres, où la seule grosse entreprise, la Kos, vient un jour à fermer… comme tant d’autres.                                                             « J’ai écrit Les Vivants et les Morts avec la conviction qu’un tel projet ne pouvait exister que de manière romanesque, que le paysage audiovisuel français était trop rétif, pour ne pas dire hostile, à montrer le monde du travail contemporain, à travers les conflits qui s’y déroulent. » Cinq ans après la sortie de son roman – devenu un succès de librairie -, Gérard Mordillat ne peut que se réjouir d’avoir eu tort.  « Ces hommes et ces femmes qui ont une intelligence, une culture, un corps dont on ne peut pas se débarrasser comme une variable d’ajustement », l’écrivain et cinéaste les rend visibles, les fait vivre et vibrer à travers le combat des ouvriers de la Kos, usine de fibre plastique condamnée à mort par les lois du capitalisme financier. Isabelle Poitte, Télérama
  • 20h30 : Soirée-débat « Chaffoteaux et Maury…quand les artistes s’engagent. »                                                                                      en présence de Gérard Mordillat, auteur et réalisateur, François Daniel, photographe, Serge Aumont et François Budet, auteurs compositeurs, Pierre Fénard, concepteur des Bistrots de l’histoire , Christophe Lazé,illustrateur et d’anciens représentants syndicaux des salariés de l’usine Chaffoteaux et Maury

Partager:

Rencontre avec Gérard Mordillat : mardi 16 octobre à 18h30 à la Médiathèque  de Plérin

Photo François Catonné

Contact et informations : mediatheque@ville-plerin.fr –   –  tel 02-96-74-65-55

Gérard Mordillat est écrivain et cinéaste. Il a publié de nombreux romans, parmi lesquels L’Attraction universelle, Les Vivants et les Morts, Notre part des ténèbres… Il a tourné une vingtaine de films : La Voix de son maître, Vive la Sociale !, Cher Frangin, En compagnie d’Antonin Artaud, Paddy… Avec Jérôme Prieur, il est l’auteur de la trilogie documentaire sur les origines du christianisme Corpus Christi. Pour France 2 et Arte, il a écrit et réalisé l’adaptation de son roman Les Vivants et les Morts. Son tout dernier roman s’intitule Ce que savait Jennie.

A ne pas manquer mercredi 17 octobre à l’Espace Sciences et métiers de Ploufragan :

  • 17h30 : Projection d’extraits d’épisodes de la série Les vivants et les morts, en présence de Gérard Mordillat, romancier et cinéaste.

  • 20h30 : Soirée-débat « Chaffoteaux et Maury…quand les artistes s’engagent » en présence de Gérard Mordillat, auteur, François Daniel, photographe, Serge Aumont et François Budet, auteurs compositeurs, M’Baye Sow, vidéaste, Pierre Fénard, concepteur des Bistrots de l’histoire  et d’anciens représentants syndicaux des salariés de l’usine Chaffoteaux et Maury

Rendez-vous : Vendredi 12 octobre, au Club 6 à Saint-Brieuc pour deux projections de la réalisatrice Leila Kilani, en partenariat avec Les Fondus déchaînés

  • 18h : « Tanger, le rêve des brûleurs », documentaire de 2002 (53 min)  : En mai 1991, l’Espagne, à l’unisson des pays membres du groupe de Schengen, décide de soumettre les ressortissants maghrébins au régime des visas. Depuis, les candidats au départ clandestin, Marocains, Maliens, Sénégalais, Mauritaniens et autres Africains, affluent massivement et sans discontinuité à Tanger. En dialecte marocain, on les appelle les « herraguas », les « brûleurs ». Le brûleur est celui qui est prêt à tout sacrifier pour partir.
  • 20h30 : « Sur la planche »,  film franco-marocain de 2012 (1h46), primé lors de la quinzaine des réalisateurs à Cannes : Tanger – Aujourd’hui, quatre jeunes femmes de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Toutes quatre ouvrières, elles sont réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. « On est là » disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. Temps, espace et sommeil sont rares. Petites bricoleuses de l’urgence qui travaillent les hommes et les maisons vides. Ainsi va la course folle de Badia, Imane, Asma et Nawal…

Image

Née à Casablanca en 1970, Leïla Kilani a toujours rêvé d’être clown. Elle vit aujourd’hui entre Paris et Tanger et s’oriente vers le documentaire en 2000 avec des films très remarqués (Tanger le rêve des Brûleurs, Nos lieux interdits) avant de réaliser « Sur la planche », son 1er long métrage de fiction.

Pour en savoir plus : article du Monde du 31/01/12

 Samedi 20 octobre  2012 à 20h au Centre culturel Bleu Pluriel

Toute la région travaille pour OLYMPIG, l’abattoir européen de porcs n°1. En ces temps de crise, la région est fière que le cochon nourrisse ses familles, les banques et l’économie. Ce soir, Olympig va récompenser ses salariés. Il organise son gala annuel d’entreprise et remettra le cochon d’or au meilleur ouvrier. Ce spectacle est un cabaret métaphorique sur le monde du travail à la fois poil à gratter, politique, loufoque, décalé. Dans un espace complètement transformé en cabaret, dans une ambiance de jazz et de blues, le public est choyé, dorloté, cocooné avant que…

Avec Olympig, Cabaret cochon, le Théâtre du Miroir se plaît à mélanger les disciplines artistiques pour proposer un rendez-vous public convivial, festif et décoiffant.

Tarifs : tarif plein : 17 € – demandeurs d’emploi : 10€ – moins de 12 ans : 8€

Billetterie : Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor – 02.96.94.16.08 – culture@fol22.com

Conception et mise en scène : Yann Denécé

avec : Sylvain Delabrosse, Yann Denécé, Eric Nondsen, les Honeymen (Jim et Elmor Jazz), Armel Petitpas, Sébastien Rodallec (pianiste)Luciana Velocci Silva, Maryseult Wieczorek(soprano)
et la participation de 13 comédiens amateurs

construction décor et création lumières :  Michel Fagon
construction cochon d’or et enseigne Olympig : Guillaume Chagneau et Gwen Le Rhun
scénographie : Anthony Gouraud
création costumes : Marleen Rocher
costumières adjointes : Isabelle Chalain etJosiane Morvan
création masques : Koba Royer
création accessoires : Luciana Velocci Silva

production : Théâtre du Miroir

coproduction : L’Archipel (Fouesnant), La Maison du Théâtre (Brest), Le Triskell (Pont-L’Abbé)

Image

Du 12 au 20 octobre, la Ligue de l’enseignement des Côtes d’Armor organise les Littératures de l’engagement, « Regardez moi ce travail ». « Le travail rythme nos vies et nous interroge, que l’on en ait trop, que l’on n’en ait pas ou plus… », souligne Frédéric Prilleux, responsable de la médiathèque. Sans attendre, la médiathèque de l’Ic présente une sélection d’ouvrages et de films sur le thème de la manifestation « Regardez moi ce travail ! ». Il y a, par exemple, le livre « Frères de classe », sur la grève du Joint Français de 1971. Un atelier d’écriture « libre », jusqu’au 11 octobre, est également mis en place. Son intitulé : « Racontez moi le travail ! ». Les participants ont le choix entre plusieurs propositions : « Ce que j’ai toujours voulu dire à mon employeur et que je n’ai jamais osé, c’est… », « La fois où j’ai le plus ri au travail, c’est quand… », « Le métier de mes rêves, ce serait… », « Avec mes collègues, on… » et « Je serais content (e) de me lever pour ça ! »

Les textes sont à déposer dans une urne à la médiathèque de l’Ic. Ils seront ensuite repris, en partie, pour une lecture à la Cité des Métiers à Ploufragan, les 19 et 20 octobre. Un tirage au sort permettra aussi à leurs auteurs de gagner des livres dédicacés par les écrivains et artistes présents.

« Alors au travail, au boulot, au turbin, au taf, pour tenter avec humour et détermination, de donner ou de redonner du sens à cette valeur fondamentale ». Les imprimés sont à retirer à la médiathèque de l’Ic (ou à la page Racontez-moi le travail! de ce blog)